http://apositionna.fr/wp-content/uploads/2019/10/Banniere-Web-Print-Impression.jpg

Tout savoir sur les véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC)

banniere-web-print-impression

Actuellement, le métier de chauffeur VTC attire de plus en plus le mode du fait qu’il présente de nombreux avantages considérables. En premier lieu, le fait d’exercer cette activité à temps plein permet d’acquérir de bénéfices importants. D’après les estimations des chiffres, un prestataire VTC peut obtenir des milliers d’euros par mois. Ensuite, un travailleur qui veut travailler à temps partiel peut aussi travailler pour son propre compte en créant son autoentreprise et devenir chauffeur VTC.

Ainsi, il va accéder à un très bon complément de revenu, tout en bénéficiant d’une certaine souplesse dans ses horaires de travail. Enfin, pour devenir chauffeur VTC 78 à l’aide de l’auto-entrepreneuriat, vous n’avez qu’à réaliser quelques formalités administratives abrégées au maximum, à l’inverse d’autres statuts. Bref, faisons le tour du sujet dans cet article.

La différence entre le VTC et le taxi

Ils existent des distinctions notables entre les services d’un chauffeur VTC 78 et ceux d’un taxi traditionnel. En premier lieu, la qualité de service n’est pas la même d’un système de transport à l’autre. En effet, le chauffeur VTC est libre de proposer à sa clientèle des services premium pour rendre le déplacement plus agréable.

À titre d’exemple, il peut mettre à la votre disposition des divertissements multimédias et aussi des collations au cas où vous aurez faim. De plus, un véhicule de type VTC est toujours réputé pour être le moyen de transport le plus entretenu et le plus équipé. En effet, la plupart des prestataires VTC utilisent des voitures de luxe, bien nettoyées et bien confortables. Voilà pourquoi les tarifs pratiqués par les VTC et les taxis sont tellement différents.

Dans un cas, les tarifs sont informés lors de la réservation, ainsi, le client est donc tout à fait libre de refuser ou d’accepter la proposition qui lui est faite. De l’autre côté, les taxis sont tenus de respecter les tarifs maximaux imposés par la préfecture, ils ne peuvent pas les décliner.

Comment décrocher la carte VTC ?

Le conducteur d’un véhicule de tourisme avec chauffeur est tenu de respecter une règlementation particulière, qu’il est impératif de distinguer de la règlementation qui s’applique aux chauffeurs de taxi. En premier lieu, le chauffeur VTC est obligé de disposer une carte professionnelle afin d’exercer son activité.

L’obtention de cette carte se fait par une demande officielle auprès du préfet du département concerné. Pour Paris, la demande doit être effectuée auprès du préfet de police. Bien évidemment, cette carte ne peut être remise qu’aux possesseurs d’un permis B, en cours de validité depuis plus de trois ans. Les équipes du VTC 78 disposent de cette carte, ils sont à votre disposition pour vos courses et vos voyages d’affaires

Comment se déroule la formation d’un chauffeur VTC ?

Pour un futur chauffeur VTC, il convient de suivre une formation relativement amenée à évoluer et stricte. En effet, dans son ensemble, la conduite est une activité qui pose des enjeux importants en matière de règlementation et surtout de sécurité. Le contenu de la formation peut être différent et varier en fonction du centre de la formation choisi.

Par contre, l’objectif reste toujours le même : c’est de valider les acquis de la formation pour l’obtention d’une licence VTC. De ce fait, le candidat pourrait trouver une formation théorique qui est composée de 7 épreuves bien distinctes. Parmi celles-ci, il y a la gestion ; la sécurité ; le droit des transports ou encore la règlementation nationale de VTC ; le développement commercial. Les candidats devaient requérir au minimum une note égale ou supérieure à 10/20.

Par la suite, il y aura aussi une partie théorique qui se présente sous forme d’épreuve de conduite professionnelle. Le candidat à la formation doit passer cette étape durant les 12 mois qui suivent l’obtention de la partie théorique de la formation. Pour obtenir la licence et accéder à la partie pratique de la formation, le candidat doit obtenir une note de 12/20. À noter que depuis le 7 avril 2017, ce sont les différentes Chambres des Métiers de l’Artisanat (CMA) qui prennent en charge les examens VTC-taxi. Avec les équipes professionnelles du VTC 78, vous n’auriez aucune crainte concernant le professionnalisme de leur chauffeur. Il dispose des diplômes et des licences pour vous conduire en toute sécurité tout en respectant les règles en vigueur.

 

banniere-web-print-impression

Laisser un commentaire